Une gestion rigoureuse de l’eau au service des usagers du canal des deux mers

Du point de vue hydraulique, le canal des deux mers se compose de deux ouvrages, avec deux types de gestion de l’eau diffĂ©rentes :

Le canal du Midi est un canal dit “Ă  bief de partage”. L’eau nĂ©cessaire Ă  son fonctionnement est introduite au point le plus haut du canal (Seuil de Naurouze), Ă  partir de rĂ©serves situĂ©es dans la Montagne noire. Des apports complĂ©mentaires sont assurĂ©s Ă  l’Est de Carcassonne par des prises d’eau en fleuves et riviĂšres.

Le canal latĂ©ral Ă  la Garonne est un canal parallĂšle Ă  la Garonne. Il est alimentĂ© par l’eau prise en deux points dans le lit du fleuve. A ce titre, il peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un bras secondaire de la Garonne.

De l’eau pour la navigation, l’irrigation et autres usages …

L’eau des canaux du Midi et latĂ©ral Ă  la Garonne sert Ă  plusieurs usages : la navigation, l’irrigation des terres pour les productions agricoles, l’hydro-Ă©lectricitĂ© et, pour des communes situĂ©es au nord de l’agglomĂ©ration toulousaine, Ă  l’alimentation des populations en eau potable.

Les volumes annuels moyens consommĂ©s pour assurer l’ensemble des usages associĂ©s aux canaux sont de diffĂ©rents types :

Canal du Midi

Sur un volume de 120 millions de m3 transités chaque année par les canaux du Midi, de Jonction et de la Robine, dont 97 Mm3 pour le seul canal du Midi :

  • 39 Mm3 sont nĂ©cessaires pour la navigation (40%);
  • 58 Mm3 destinĂ©s aux autres usages et notamment l’irrigation des terres sur les basses vallĂ©es de l’Aude (60%).

Canal de Garonne

Sur un volume de 147 millions de m3 transités chaque année :

  • 47 Mm3 sont nĂ©cessaires pour la navigation (32%) ;
  • 100 Mm3 destinĂ©s aux usages agricoles, d’eau potable pour des communes du nord de Toulouse.

Economiser l’eau

VNF Sud-Ouest veille tout au long de l’annĂ©e, Ă  assurer une gestion rigoureuse de la ressource en eau nĂ©cessaire pour garantir les diffĂ©rents usages.

En pĂ©riode de sĂ©cheresse estivale, ou de conditions climatiques particuliĂšres chaudes, VNF peut ĂȘtre amenĂ© Ă  prendre des dispositions pour Ă©conomiser l’eau, comme l’abaissement du niveau des biefs ou le regroupement des bateaux au passage des Ă©cluses. En contrepartie d’un dĂ©lai d’attente limitĂ© pour les usagers, cette mesure permet de grouper jusqu’à 4 bateaux de plaisance et Ă  les Ă©cluser avec un seul volume d’eau !

VNF intĂ©grĂ© au rĂ©seau des gestionnaires d’eau

En tant que gestionnaire d’infrastructure publique, VNF Sud-Ouest est intĂ©grĂ© au rĂ©seau des services de l’Etat chargĂ©s de la politique de l’eau, des ComitĂ©s de bassins, des Agences de l’eau, … A ce titre, il participe aux comitĂ©s ‘’ sĂ©cheresse’’, mis en place par les prĂ©fectures et contribue aux mesures dĂ©cidĂ©es durant ces pĂ©riodes, pour Ă©conomiser l’eau.

La prĂ©vention des crues relĂšve de la gestion des milieux aquatiques et de la prĂ©vention des inondations (GEMAPI). VNF Sud-Ouest participe au rĂ©seau de gestion et d’intervention et veille Ă  ce que l’exploitation du canal des deux mers n’entraĂźne pas d’aggravation des consĂ©quences des crues.

Aller en haut de la page